Rien que le mot enfance évoque la singularité d’un monde meilleur. Oui, osons l’exprimer sans fausse pudeur, un monde prêt à nous tendre les bras, pour mieux nous cajoler.

Les premières découvertes vont faire de nous de nouveaux êtres un peu plus compréhensifs. A travers l’avidité d’une certaine curiosité, nous allons être les porteurs d’une générosité sans égal, et ainsi pouvoir se dépenser sur les chemins de la connaissance.

Dans ces instants de la vie, la pureté naissante de notre récit dont nous nous imprégnons avec toute la force qui est en nous. Notre future perception devine déjà le caractère que nous allons nous forger, à l’enclume des expériences partagées, avec toutes ces personnes qui nous auront tendu la main.

Il reste toujours au fond de nous ces douces images, qui se développent dans le film de notre cœur. Ce tendre cœur prêt à tout donner, pour mieux grandir aux racines généreuses d’une existence.