Douce QuiétudeIl marche le long du ponton, et il observe les familles qui rentrent d’une virée en bateau, non il s’agit plutôt de palaces flottants. Ce ne sont pas des regards faméliques, mais bien des regards reposés, bronzés qui respirent les îles et les voyages coûteux en première classe. Pour les bambins, ils sont vêtus comme des petits princes, déjà l’on commence à ressentir leur côté lunatique et capricieux envers les nounous en prenant des airs supérieurs. Ils portent des lunettes de grandes marques, leurs tenues vestimentaires aux pliures parfaites, très soigneuses et recherchées. Leurs mères quand à elles sont souvent jeunes avec des allures colorées, elles affichent sur leurs doigts des bagues serties de diamants et autres carats. Elles laissent paraître cette impression de jeunesse éternelle, comme ces jeunes filles sorties tout droit d’un rigoureux casting pour être l’heureuse élue d’une série glamour américaine.

Au-delà de ce constat de jeunesse, elles sont très fortunées, et ont une morphologie de poupée Barbie, et une taille de mannequin, c’est-à-dire une taille de guêpe, avec une poitrine siliconée aux extrêmes!

Quand à leur chevalier servant, plus communément leur mari ils se pavanent fièrement avec leur taille…de bourdon! Ils sont velus comme les ours, un ventre bedonnant où une longue cicatrice leur barre le nombril à la suite d’un infarctus quelques années plus tôt, et un divorce houleux et compliqué. Ils s’affichent aux yeux de tous le cigare au bout des lèvres, pour eux aussi l’apparence et la prestance sont de mise, ils portent des bagues grosses comme des grêlons qui pleuvent du ciel  lors d’une tempête tropicale, mais aussi des chevalières sur leurs poignets boudinés. Pour clore le chapitre sur leur apparence physique, ils ont une ressemblance frappante avec les chefs de la mafia sicilienne.

Il ne fait pas partie du décor, il a cette nonchalance à fourrer ses mains dans les poches, il porte un jean que l’on aime porter avec insistance, ne serait-ce par sa résistance qui laisse paraître un certain confort mental, il est vrai aussi de dire que l’on se sent agréablement bien dedans. Malgré que ce pantalon soit usé jusqu’à l’os de la moelle, à l’image d’un os rongé par une horde  de chiens sauvages, qui dans leur pérégrination en quête de nourriture, ils montrent les pointues et acérées canines aiguisées comme des couteaux qui étincellent par leur efficacité! Il est chaussé de baskets montantes , ou les lacets ne font plus partie de la structure, et pour finir il porte un pull débraillé à même le corps qu’il a acheté à la va vite à un camelot pour une somme modique…

pour lire la nouvelle entière et l’imprimer, je vous propose de la télécharger au format adobe acrobat (.pdf), ou au format microcoft word juste en dessous (cliquez sur l’icône du format qui vous intéresse).

Telecharger cette nouvelleje télécharge la nouvelle au format adobe acrobat

La_composition_d_un_passe_simple(les_nouvelles_de_kike).doc

je télécharge la nouvelle au format Microsoft word