Les Nouvelles

/Les Nouvelles
2 02, 2011

La phobie paternelle

By | février 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|2 Comments

Les premiers cris de notre enfant dans cette chambre d’hôpital. Elle est née avec le rictus aux lèvres, et je ne saurais dire pourquoi je n’ai pas ressenti de joies intenses. Je le cite ici bas, pour peut-être me défaire de cette culpabilité, mais la réalité était bien présente face à moi, et quand je l’ai prise dans mes bras, son corps sanguinolent m’a donné envie de fuir loin, très loin. Je ne peux pas expliquer tout à coup cette phobie qui m’a tétanisée dans toutes les fibres de mon corps. Oui, je l’avoue, j’ai honte de l’exprimer ainsi, mais je me suis senti sans existence, un vide sidéral, ma vie a défilé comme un train à grande vitesse, où le conducteur a complètement perdu les pédales! Dois-je considérer cela comme un signe d’une grande faiblesse, de ne pas pouvoir partager avec une grandiose émotion, ces instants uniques avec ma compagne? […]

28 01, 2011

La bonté miraculeuse

By | janvier 28th, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

Elle marchait le long de l’autoroute, acte suicidaire? Elle m’a tendu le pouce de manière dégingandée, allez savoir pourquoi, est-ce geste de dépit qui a fait que je ne réfléchisse pas pour m’arrêter sur le bas côté? La pluie fine avait mouillé son manteau qu’elle a soigneusement plié sur la banquette arrière. Pour entamer un brin de conversation au vu de mon âme solitaire aux attitudes de vieux garçon, je lui ai offert machinalement un bonbon à la menthe, car je suis de cette génération où les parents offraient le repas aux étrangers, voire un verre de vin et de l’eau fraîche. – Je peux vous offrir une saveur, pour vous adoucir la gorge? […]

2 01, 2011

Une ombre sans bruit

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

Il est vrai pour certaines personnes où leurs têtes ne vous reviennent pas. Leurs manières de se comporter comme des jeunes insolents qui ont eu l’esprit quelque peu siphonné, par une maladie infantile des oreillons. Un je ne sais quoi d’arriviste, de chante merle qui crée la confusion dans les esprits dotés d’une bonne foi. Que voulez-vous, il est des personnes avec tout le respect envers l’entité humaine, qui pour une raison qui nous dépasse, et qui nous donne la nausée à la bile jaune! […]

2 01, 2011

Les mystères de l’amour

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

L’amour est cette quête de l’impossible, mais qui nous offre la possibilité de se comprendre, pour un peu mieux se reconstruire… Une fratrie comme tant d’autres, avec ses qualités et ses défauts, ses forces et ses faiblesses. Les liens du sang ont cette particularité qu’ils représentent l’empreinte indélébile de ce territoire à ne pas franchir. Tout comme cette ligne jaune tracée sur le sol, qui à elle seule représente dans les esprits la droiture, pour un peu mieux asséner le sens du devoir de tout un chacun. […]

2 01, 2011

Les mystères de l’amour épisode 2……. (La rivière tumulteuse)

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

Parce que nous sommes cette rivière qui se jette dans le bras de cette mère apaisante, mais parfois tourmentée par le flux et reflux d’une comparse de vie tumultueuse. Je vais écrire ces lignes avec le recul nécessaire d’une trentaine d’années. Certainement pour mieux comprendre la vie de mon homme et de mes enfants, je vais tenter d’imprégner une écriture automatique, pour laisser place à toute cette naïveté qui caractérise notre soif de mieux comprendre le quotidien qui vient de naître, et ainsi exprimer notre ignorance encore plus significative. […]

2 01, 2011

Les mystères de l’amour épisode 3….. (Scènes quotidiennes: acte 1)

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

La télé sans images (Acte I) – Je te préviens, aujourd’hui je regarde ma série préférée, et il n’y a pas de mais qui tienne. Il ne faut pas que tu oublies que la semaine dernière, tu as pu à loisir regarder le rugueux-by. Alors basta, ras le bol avec ton sport à tout bout de champ (de vision). A moins que qu’il ne s’agisse de moutons à quatre pattes! Regarde-moi ces abrutis (ovalie mentale) se donner des coups gratuits! Plus je les observe, ils ressemblent à des armoires à glace aux miroirs légèrement fêlés. Quoique… il est plutôt mignon le grand blond aux larges épaules, oui des épaules robustes et comparables à celle d’un ange. Ah ouais, qu’est-ce qu’il est chou avec ses cuisses bronzées et ses fesses si douces, si bombées! […]

2 01, 2011

Les mystères de l’amour épisode 4….. (Scènes quotidiennes acte 2)

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

Les courses précipitées (Acte II) – Aide-moi un tantinet à établir la liste des courses, si ce n’est trop te demander, car c’est toujours moi qui ai la charge de remplir la page sur ce bloc-notes, pour ne pas oublier les impératifs du quotidien. Alors voyons, as-tu assez de rasoirs pour la semaine? Dès que tu as fini ton travail chaque week-end tu es un vrai pantouflard. Tu deviens un cactus ambulant, monsieur ne se rase plus, monsieur traîne les pieds et devient une larve tétanisée de laboratoire, une passoire, une loque.   […]

2 01, 2011

Les mystères de l’amour épisode 5… (Scènes quotidiennes acte 3)

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

La couche mouillée (Acte III) – Tu iras chercher les couches pour petit chou d’amour, et ensuite tu prendras des petits pots. Surtout de grâce, tu n’oublies pas mes cigarettes légères… – La dernière fois tu ne voulais pas des légères, et maintenant tu les réclames! Tu sais très bien ce que j’en pense: Tu arrêtes de fumer, car tu vas nous contaminer le bébé! En plus, ce que je n’apprécie pas du tout c’est que tu oublies systématiquement le fameux s’il te plaît. […]

2 01, 2011

Un passé douloureux

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

Les lignes écrites avec générosité, dans la douleur du temps laissent apparaître le trouble du subconscient des tiroirs de la pensée, qui se vident au fur et à mesure que l’esprit renouvelle des idées créatrices d’un monde un peu plus séduisant. Néanmoins, le passé reste accroché aux parois du souvenir, où ce dernier dissèque comme un entomologiste tous les moindres détails. Le passé est comme ce lierre rampant. Il vient agréablement décorer la façade de cette nature luxuriante. (Envie de s’y perdre?)   […]

2 01, 2011

Douce enfance

By | janvier 2nd, 2011|Categories: Les Nouvelles|0 Comments

Rien que le mot enfance évoque la singularité d’un monde meilleur. Oui, osons l’exprimer sans fausse pudeur, un monde prêt à nous tendre les bras, pour mieux nous cajoler. Les premières découvertes vont faire de nous de nouveaux êtres un peu plus compréhensifs. A travers l’avidité d’une certaine curiosité, nous allons être les porteurs d’une générosité sans égal, et ainsi pouvoir se dépenser sur les chemins de la connaissance. […]